Terminal de paiement mobile et électronique par carte bancaire

Né de la fintech, le terminal de paiement mobile est le résultat d’une constatation évidente : la carte bancaire est devenue un moyen de paiement courant. Très vite institutions financières et distributeurs indépendants se sont empressés d’offrir une solution pratique, qui permet aux acheteurs de payer en quelques gestes et en quelques secondes, à l’aide d’une carte bancaire et d’un terminal de paiement mobile.

Qu’est-ce qu’un terminal de paiement mobile ?

Un terminal de paiement mobile ou TPE mobile est un appareil qui a été conçu pour faire l’encaissement d’un paiement par carte bancaire. La fonction mobile lui permet d’accepter un paiement à n’importe quel endroit et à n’importe quel moment. Il est indispensable seulement d’avoir le terminal et l’application nécessaire ainsi qu’un smartphone (ou non selon le cas). Un accès internet est également requis pour que la liaison se fasse.

Grâce au TPE, les transactions financières s’effectuent en quelques instants, en toute sécurité. Le terminal est ainsi utilisé pour mettre en relation trois intervenants principaux dans ce type d’échange : le commerçant, le client et les banques. Un terminal de paiement mobile doit répondre à un cahier de charges, notamment à un niveau de sécurité élevé, car il s’agit d’une transaction bancaire et de la manipulation de données sensibles.

Comparatif Terminal de paiement : SumUp, iZettle ou Smile&Pay ?

Terminaux
Note
Commission
Tarif
En savoir plus
sumup
8/10
1,75 %
Sumup Air à 79€ HT
Voir l'offre

Avis Sumup
izettle
8/10
De 2,75 % à 1 %
Zettle Reader à 79€ HT
Voir l'offre

Avis iZettle
smile and pay
8/10
De 2 % à 1,20 %
Pocket Smile à 79 € HT

Maxi Smile à 269 € HT
Voir l'offre

Avis Smile and Pay

Comment est-ce que fonctionne un terminal de paiement mobile ?

L’utilisation d’un terminal de paiement commence par l’installation d’une application puis la mise en relation du terminal avec un smartphone Android ou iOS (ou non selon le type d’appareil). Pour permettre d’encaisser un paiement, un terminal est doté d’un système de lecture et d’enregistrement de données. En sus, il est aussi équipé d’un serveur pour réaliser une authentification à distance. Le processus comporte 3 étapes :

  • La lecture de la carte bancaire
  • La vérification des informations
  • La transmission vers les banques des informations concernant la transaction financière et les données de l’acheteur

Le TPE mobile se base pour transmettre les données sur le système de la télécollecte. Les banques concernées par l’échange sont celle de l’acheteur où est débités le montant et celle du vendeur où le produit de la vente est versé. La rémunération des prestataires se situe au niveau de la commission sur vente.

En effet, ils ne proposent aucune location de matériel ni le paiement de forfait mensuel sauf pour les banques qui demandent en sus le montant de la location. Un taux de commission est fixé. Il peut être fixe ou dégressif en fonction des volumes de ventes. Il faut également savoir qu’il y a des plafonds à respecter sur les transactions.

Dans ce type d’encaissement, plus les volumes de transactions sont importants plus le taux de commission diminue. C’est ce que proposent par exemple les start-up comme Smile and Pay ou iZettle. Concernant la vérification des données, le terminal de paiement mobile dispose de trois systèmes qui sont courants en France :

  • La lecture par code PIN
  • La lecture par piste magnétique : terminal et carte sont dotés d’une piste magnétique afin de transmettre des données.
  • La lecture sans contact : c’est un système qui utilise la technologie NFC. Il n’y a aucun contact physique. C’est aussi le cas pour une lecture qui se sert du Bluetooth.

Pour pouvoir augmenter la performance du terminal, des prestataires proposent un pack qui comprend le TPE et une caisse enregistreuse. Ce sont surtout les grandes boutiques et les moyennes entreprises qui choisissent cette option.

Outre sa fonction principale d’encaissements, certains terminaux de paiement mobiles proposent également d’autres fonctionnalités comme l’accession à des rapports d’activités, la possibilité d’obtenir le volume de vente quotidien ou mensuel, la gestion des catalogues de produits et bien d’autres encore.

Sumup terminal de paiement mobile

Comment se procurer un terminal de paiement mobile ?

Pour acquérir un terminal de paiement mobile, il y a deux choix possibles :

  • La location de matériel auprès des banques ou d’un distributeur spécialisé (plus coûteux)
  • L’achat d’un terminal de paiement

La première option propose un engagement sur une période donnée et se chiffre en mois. Le plus courant est de 24 mois, mais il y a des offres qui vont au-delà. Un dossier est monté et la banque étudie la demande. Après l’approbation, une carte de domiciliation est donnée pour la configuration du TPE. La banque fixe au préalable le taux de commission, mais il est souvent négociable. Ensuite, il est impératif de passer par une passerelle pour réaliser le flux monétaire. Il peut passer par deux types de système : l’ADLS ou le GPRS.

La seconde option est bien moins contraignante de la précédente. Il y a moins d’engagements. Les prestataires proposent d’ouvrir un compte sur leur plateforme. Cette inscription est gratuite et ne requiert aucun engagement. Il faut renseigner les informations demandées comme la banque du vendeur pour effectuer le versement des ventes et déduire les commissions.

Dans la majorité des offres, il faut installer une application sur un smartphone et le relier avec le terminal par une connexion Bluetooth. Certains mettent à disposition un terminal autonome qui ne nécessite pas la synchronisation avec un appareil mobile. C’est le cas de l’offre Maxi Smile de Smile and Pay.

Comment choisir un terminal de paiement ?

Avec l’évolution de la technologie, les terminaux de paiement ont aussi connu des améliorations considérables. Les offres sont nombreuses et diversifiées. C’est pour ces raisons que le choix est devenu difficile. Il est don indispensable de connaître sur quels critères faut-il choisir un terminal, à savoir :

  • Les fonctionnalités qu’il propose : la liste des cartes acceptées, les fonctions supplémentaires comme les rapports d’activités, le rapport de vente journalier
  • Le taux de commission proposé
  • La praticité : jusqu’où peut-il être utilisé
  • Le coût de l’appareil et sa qualité
  • Le niveau de sécurité qu’il propose

La fiabilité du distributeur est également un point essentiel à prendre en compte ainsi que la qualité de son service client. Sa proximité est la garantie d’avoir une entreprise accessible en cas de réclamation.

Quel est le prix d’un terminal de paiement ?

Le prix d’un terminal est très varié. Il dépend des fonctionnalités et des offres qu’il propose. Chez les prestataires comme iZettle et SumUp, le prix d’un terminal est de 79 € HT. Il s’agit d’acheter l’appareil et non de le louer. Chez Smile and Pay, la performance joue un grand rôle. Son Pocket Smile est à 79 € HT et le Maxi Smile qui est autonome est de 269 € en 3G et 279 € en Wifi. Chez les banques et les distributeurs qui proposent la location, la fourchette de prix est assez large. Il va de 30 € jusqu’à 90 € et plus. Mais comme à l’achat le contenu de l’offre est un facteur qui pèse sur la balance du prix.